Hypothyroidie et Tyroïdite de Hashimoto, les signes et les 5 traitements naturels :

Dernière mise à jour : 10 mars

Les maladies de la thyroïde touchent environ 15% de la population - en majorité des femmes. La moitié des personnes atteintes d’une dysfonction de la thyroïde ne seraient PAS diagnostiquées et la majorité des cas d’hypothyroïdie sont des thyroïdites (90%).


Dans les pays en voie de développement, la cause principale des hypothyroïdies est la carence en iode.


Qu'est-ce qu'une thyroïdite?

Il s'agit d'une inflammation de la glande thyroïde.


Il existe plusieurs types de thyroïdites qui peuvent provoquer une hypothyroïdie :

•la thyroïdite de Hashimoto et la thyroïdite atrophique (auto-immunes),

•la thyroïdite subclinique (silencieuse)

la thyroïdite du post-partum

•la thyroïdite subaigüe de De Quervain (virale), peut être confondue avec une grosse angine

Les deux dernières sont transitoires.


LE TRAITEMENT LE PLUS COMMUN : Hormones thyroïdiennes synthétiques


Le Levothyrox est le 4ème médicament le plus vendu dans les pays occidentaux !

Il s'agit d'un marché de plusieurs milliards d’euros par année.

Il faut souvent quelques mois pour déterminer la dose adéquate – le médecin traitant adapte le traitement toutes les 4 à 6 semaines en étant attentif aux variations de TSH qui seront surveillées via des prises de sang régulières mais également à l'amélioration ou l'aggravation des symptômes et aux éventuels effets secondaires.


Pourquoi donner des hormones ne suffit pas toujours à calmer les symptômes d’hypothyroïdie ?


Dans la vidéo ci-dessous je vous explique :

1) Le fonctionnement de la thyroïde

2) Le Rôle de nos hormones thyroïdiennes

3) Les causes majeures d’hypothyroïdie

4) Les nouvelles normes de TSH santé

5) Les 5 étapes du traitement naturel


Prendre en charge la thyroïde, c’est prendre en charge toute notre santé car la glande thyroïde entretien une relation intime et complexe avec l’ensemble de nos autres systèmes physiologiques : l’intestin, le cerveau, les surrénales, etc...


Une approche préventive permettrait également de faire cesser l’augmentation du nombre de personnes souffrant de troubles de la thyroïde.


A la suite de cette vidéo, vous pourrez découvrir les multiples signes d'hypothyroïdie.




Symptômes d’hypothyroïdie :

  • Fatigue généralisée, persistante

  • Fatigue matinale et au repos

  • Besoin excessif de sommeil

  • Prise de poids anormale (alors même que l’alimentation reste inchangée)

  • Frilosité augmentée - surtout aux extrémités et la nuit (le patient est toujours très habillé même la nuit… jogging, chaussette, pull…) et supporte mal la chaleur

  • Ralentissement des fonctions cérébrales avec des troubles de la mémoire, des problèmes de concentration, voir une dépression

  • Constipation avec ou sans ballonnement avec des troubles digestifs divers (dysbiose, candidose, intolérances alimentaires, gaz, fausses diarrhées)

  • Crampes, des spasmes musculaires, myalgie

  • Plus grande sensibilité aux infections ORL, aphtes, cystites

  • Reflexe rotulien diminué

  • Insomnie, apnée du sommeil, épaississement de la langue

  • Migraines, maux de tête

  • Varices, hémorroïdes

  • Calculs biliaires (bile épaisse = boue biliaire)

  • SPM ; syndrome prémenstruel


Signes cliniques :

  • Peau plus froide, sèche, plus pâle (nacrée), ou plus épaisse ou parfois infiltrée (c’est-à-dire sujette à la rétention d’eau)

  • Visage bouffi avec un gonflement des paupières et des lèvres, surtout le matin

  • Phanères abîmés, ongles cassants, cheveux secs ou une chute de cheveux inexpliquée, absence de lunule

  • Cheveux blanc avant 40 ans, mèche blanche

  • Température corporelle légèrement basse <36,1 4 matin de suite

  • Oreilles décollées, nez très en trompette

  • “Signe de Hertoghe” : absence du 1/3 externe des sourcils

  • Voie rauque

  • Eternue fréquemment

  • Peau externe des bras rugueuse au toucher

  • Plante des mains et/ou pieds orangés (car mauvaise conversion du béta carotène)

  • Langue gonflée

  • Langue géographique

Prendre en charge notre thyroïde, c’est prendre en charge toute notre santé car elle entretien une relation intime et complexe avec l’ensemble de nos autres systèmes physiologiques : l’intestin, le cerveau, les surrénales, etc...


Une approche préventive permettrait également de faire cesser l’augmentation du nombre de personnes souffrant de troubles de la thyroïde.

439 vues0 commentaire