5 raisons pour manger moins de sucre

Dans cette vidéo nous allons parler des effets du sucre sur notre santé :

- Sur notre flore bactérienne,

- Notre système immunitaire

- Notre poids

- Nos articulations

- Et même notre cerveau

Nous verrons ensuite les principales astuces pour arriver à réduire sa consommation.


Ses rôles de carburant, j’en ai déjà parlé dans une précédente vidéo : « Diabète de type 2 et alimentation que manger ? ».


Si le sujet vous intéresse, vous pouvez aller la visionner. Vous verrez que même si vous n’êtes pas diabétique vous découvrirez beaucoup de choses sur les sucres.


Alors, avant de commencer nous allons voir les recommandations sur ce sujet.





I – Les Recommandations :

L’organisme mondial de la santé, l’OMS recommande idéalement de ne pas consommer plus de 5 carrés de sucres par jour.


5 sucres dans la journée, vous me direz : ça va. Sauf que celui-ci est souvent caché dans les aliments et en grande quantité. En les cumulant, vous voyiez que ça monte rapidement.


Mais alors pourquoi de telles recommandations ?

Et bien d’après le spécialiste américain le DR MERCOLA, 76 maladies seraient liées à notre surconsommation de sucre.


Je vais vous en présenter les principales causes.


II Les effets du sucre sur notre santé :


Cet excès de sucre va tout d’abord modifier notre flore bactérienne intestinale que l’on a renommée microbiote, car avec ces 2 kilos, on le considère aujourd’hui comme un organe à part entière. Nous avons deux grandes familles de bactéries et nous restons en bonne santé quand un certain équilibre est respecté.


Certaines bactéries, les mauvaises que l’on appelle pathogènes, préfèrent le sucre pour se développer. Si vous leur apportez trop de sucre, elles seront de plus en plus nombreuses. Elles entraineront alors de nombreux désordres digestifs tels que gaz, ballonnement, ou douleurs.


Vous pourriez avoir l’idée de consommer des édulcorants à la place, ces fameux « faux sucres ». Sauf qu’eux vont, en plus d’être des neurotoxiques, des poisons pour vos neurones, détruire les bonnes bactéries.

Si ces dernières viennent à manquer, nous pourrons moins bien utiliser l’énergie des aliments, moins bien digérer.


Premier point :


C’est ce que l’on appelle une DYSBIOSE : un déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

Cela va perturber votre glycémie qui est la quantité de sucre que vous avez dans votre sang.

Ces mauvaises bactéries vont extraire plus facilement l’énergie contenue dans les aliments et pour une même quantité de nourriture avalée, vous stockerez plus facilement du poids.


Deuxième point :

Le sucre aura tendance dès son ingestion à déprimer notre système immunitaire. La police de notre corps, ces fameux globules blancs. Cela ne veut pas dire qu’il est triste, mais qu’il sera alors moins actif pour lutter contre les envahisseurs ennemis, les virus et les mauvaises bactéries c’est ce que révèlent les dernières études à ce sujet.


Troisième point :

Votre barrière intestinale risque de s’abîmer.


La barrière intestinale a un rôle important elle est composée de plein de cellules.


Si votre intestin est bien nourri, avec peu de sucre et suffisamment de bons aliments comme les bonnes graisses, les légumes fruits et les protéines, ses cellules seront bien collées les unes aux autres. Elles pourront alors bloquer les toxines, les virus et les bactéries pathogènes, les allergènes et les aliments non digérés.


Elles auront également la force de laisser passer la bonne nourriture.


Si au contraire les cellules sont faibles, c’est un gros problème, car elles vont s’écartent, laissant passer les mauvais éléments. S’ils entrent dans notre corps, cela peut entrainer des intolérances alimentaires et par la suite des maladies inflammatoires ou auto-immunes en cas de fragilité.


Quatrième point :


Nous l’avons vu dans la vidéo précédente, face à une consommation de sucre supérieure à nos besoins, notre corps va réagir en créant surpoids, inflammation, fatigue du pancréas, baisse de concentration, humeur en dent de scie et faim de loup. Mais ce n’est pas tout !


Un autre problème est que si le sucre du sang s’élève trop et trop longtemps, il va réagir avec les protéines du sang pour former une sorte de caramel appelé produits avancés de glycation.


Ce caramel va favoriser un vieillissement prématuré et des douleurs articulaires notamment dans les petites articulations vont apparaitre.


Vous imaginez bien qu’avec du caramel dans les articulations, il devient compliqué et douloureux de plier les doigts.


Dans la prise en charge de l’arthrose des mains et des pieds, par exemple, la diminution du sucre sera alors prioritaire.

Pour notre cinquième point, nous allons parler de l’effet du sucre sur notre cerveau :


Il va impacter ses messagers, les neurotransmetteurs.


Les sucres provoquent la libération :

- d’endorphine qui intervient dans nos sensations de récompense et de plaisir

- et de dopamine qui a un rôle sur l'attention, le plaisir et la motivation, le sommeil, la mémoire et même notre capacité à réfléchir.


Le fait de manger du sucre va donc provoquer un mieux-être et une détente immédiate.


Les récepteurs du cerveau sur lesquels se posent ces messagers deviennent rapidement dépendant au sucre.


Vous ressentirez alors rapidement : fatigue, déprime et faim insatiable. Et votre cerveau va alors vous réclamer du sucre et encore du sucre.


La bonne nouvelle c’est que cette liste n’est pas une fatalité puisque tout cercle vicieux à son cercle vertueux.


Avant les consultations, je propose des questionnaires qui me donnent des pistes selon les symptômes pour comprendre d’où vient le désordre.


Alors justement, je vais pouvoir vous présenter les différentes astuces pour arriver à diminuer sa consommation de sucre sereinement, dans la prochaine vidéo : 10 astuces pour manger moins de sucre.


Merci à DocteurBonneBouffe.com pour ces petits docteurs 😉


319 vues0 commentaire